search_left
Membres honoraires
!
Jacques Amyot
Vign_jacques_amyot

Jacques Amyot, né en 1924, fait partie du CMNQ depuis plus que 30 ans et fût le premier membre honoraire du club. Il est un grand sportif, pratiquant la natation, ski et cyclisme jusqu’à tout récemment. Il aurait aimé de faire carrière dans le cyclisme mais s’est aperçu que son gabarit était celui d’un nageur. C’est donc en 1939, lorsqu’il a terminé deuxième dans une épreuve de deux milles au Lac St. Joseph, que sa carrière de nageur a commencé. D’abord c’était chez les amateurs jusqu’en 1948 quand il a fait les essais pour les Jeux Olympique (pour le 1500m mais il n’a pas réussi à se classer) puis il est devenu nageur professionnel.

Petit bilan de son parcours en natation :

•  Il a été le premier nageur à traverser à la nage le Lac St-Jean, le 23 juillet 1955, exploit qu'il a répété en 1959, 1962 et 1974

•  Il est le seul nageur à avoir fait le tour complet de l'Ile d'Orléans, le 3 septembre 1955

•  Il a été le premier nageur canadien à traverser La Manche (de la France à l'Angleterre) le 17 juillet 1956, et il a réalisé une deuxième traversée le 28 août 1975 (de l'Angleterre à la France) après 19 ans, ce qui lui a valu le record du plus grand intervalle de temps entre deux traversées de La Manche

•  Il a été intronisé au Temple de la renommée de l'International Marathon Swimming Association en 1995

 • La Fédération québécoise de natation intronisait Jacques Amyot à son temple de la renommée en 1998

Chevalier de l'Ordre du Québec, Jacques a aussi été honoré par la Ville de Québec qui a nommé une piscine et une rue en son nom. À Roberval, la Ville a érigé un buste en son honneur.
Même s'il est toujours en excellente santé et en grande forme, Jacques a décidé de mettre un terme ses activités sportives au cours des dernières années ainsi qu’aux compétitions de natation.
Jacques remplit merveilleusement bien son rôle d'ambassadeur du Club et nous sommes très fiers de l'avoir parmi nous. 
Bravo Jacques!

(août 2016)

 
Henri-Paul Ruelland
Vign_IMG_1278
Henri-Paul a commencé à nager avec le club en 1992. Auparavant, il a suivi des cours de natation au Patro Saint-Vincent-de-Paul, ainsi qu'à la piscine de Bhérer avec la Croix-Rouge. Depuis qu'il a goûté à la compétition, il n'en manque pas une!  Ce qu'il aime en fin de compte avec les maîtres et lors des compétitions, c'est l'esprit de famille qui y règne.

Il faut dire que pour lui, la famille, c'est l'essentiel. Il est l'aîné d'une famille de neuf enfants, sept garçons et deux filles. Il a grandi en ville, dans le quartier Saint-Roch, entouré de ses frères, sœurs, cousins, cousines avec qui il jouait dans les rues.

En 1956, Henri-Paul se marie et déménage dans le quartier voisin, St-Sauveur, d'où est issu sa jeune épouse. Il y habitera toute sa vie et y élèvera ses trois garçons. Ses fils l'ont maintenu en bonne forme puisqu'il leur a toujours consacré beaucoup de temps, que ce soit pour jouer ou les accompagner dans leurs parties de hockey. Il a lui-même pratiqué ce sport jusqu'à l'âge de 52 ans. Aujourd'hui, à part la natation, il fait du ski de fond, la course à pied et de la bicyclette.

(août 2016)
 
 
Jeanne Turgeon
Vign_jeanne
Jeanne Turgeon a commencé nager avec le club en 1987 et était une des plus célèbres et fidèles représentantes du Club lors des compétitions.

Elle a débuté dans la natation à 6 ans et à compétitionner de 12 ans jusqu'à 17 ans.  Elle faisait alors partie du “Quebec Winter Club”, prédécesseur du “Club des employés civils” devenu aujourd'hui le “YMCA Centre-Ville”.  À cette époque, il va sans dire que les compétitions n'étaient pas mixtes. Les costumes de bain étaient tous noirs, faits en pure laine et cachaient le haut des cuisses.  Selon les dires de Jeanne, en plus d'avoir de la difficulté à les enfiler et à les faire sécher, ils démangeaient énormément la peau…

Puis, elle a lentement abandonné la natation, s'est mariée, a élevé ses huit enfants.  Elle a repris goût à l'eau lorsque ses enfants ont grandi et qu'elle a pu trouver le temps pour se rendre au YWCA de façon plus régulière.

Après le décès de son mari, sous les conseils de son fils Guy, grand (dans tous les sens du mot!) nageur, elle s'est jointe au Club.  Elle dit apprécier énormément l'esprit qui y règne et adorer ses entraîneurs: “ils sont si gentils et compétents!”.  Grâce à leurs conseils, leurs encouragements et aussi à sa très grande détermination, elle accumule une montagne de records, rubans, trophées.

(août 2016)
 
 
Edward Bulman
Vign_Edward

Edward Bulman est originaire d’Hereford, en Angleterre. Il vécut dans cette ville jusqu’à l’âge de 12 ans. Il débute la natation à l’âge de 6 ans et, lorsqu’il était pensionnaire, il faisait déjà des compétitions.

Professeur d’informatique, à l’Université Laval, pendant 35 ans, il a toujours été un passionné d’une bonne forme physique, notamment par les bienfaits de la natation. Lors des entraînements, il faisait même des statistiques en nageant, longueurs, distances… un précurseur du million de mètres, où les nageurs enregistrent assidûment les distances parcourues à chaque entraînement.

Au cours de sa carrière de nageur, bien que nageant les quatre nages (QNI), il s’illustre particulièrement au dos et à la brasse, et ce, tant au niveau provincial, national qu’international, ayant participé notamment aux Mondiaux de Munich en 2000. Délaissant le crawl en 2006, il poursuit sa participation aux compétitions des maîtres-nageurs jusqu’à tout récemment et s’est toujours dit fier d’avoir exécuté 2 ou 3 compétitions par année. En mai 2015, à l’âge de 83 ans, au Championnat provincial, il nage 6 épreuves.

En 2014, Edward Bulman se hisse au 1er rang pour le nombre de points obtenus dans le groupe 85-89 ans, en piscine de 50m.

(décembre 2016, Guy Frève)

 
 
MENU


C.A.


Photos

Archives
© 2012
Créer un site avec WebSelf